fbpx

Je vais te parler d’un sentiment que toute personne ressent à un degré plus ou moins élevé : LA CULPABILITÉ ! Tu sais, elle se traduit par le jaillissement inopiné de pensées inspectant à la loupe toutes actions engagées. On l’appelle communément : notre petite voix intérieure !

Elle se manifeste, bien souvent, de manière inattendue et inconsciente. Tellement puissante, par moment, elle en devient même incontrôlable dévorant tout sur son passage à une vitesse folle. Autant dire que dans ce cas de figure, la montée d’angoisses, de stress et d’inquiétudes ne se fait pas attendre !

Ces désagréables réactions sont ancrées dans notre for intérieure, comme si elles étaient enregistrées depuis longtemps ! En plus, elles ne s’activent pas de façon anodines, il y a des origines cachées qui font le pied de nez à ta confiance en toi !

Je suis allée à la rencontre de ces origines et j’ai pu ressortir les 3 principales raisons de ce sentiment de culpabilité parfois trop encombrant et paralysant.

Mais avant de t’en parler, je t’invite à prendre un instant de détente en regardant cette vidéo qui met en scène cette chère Mme Culpabilité et son cabinet peu accueillant ! Tu verras ça ne donne pas envie d’y retourner 😉

On rêve qu’un plan se déroule sans accroc ! 👌

Ce petite voix intérieure s’agite quand le niveau d’exigence est à une hauteur souvent inatteignable. En fait, le sentiment de culpabilité est étroitement lié au perfectionnisme !

On dépense énormément d’énergie à espérer que tout se passe comme on l’a imaginé, on :

  • est sur tous les fronts pour s’assurer que tout soit parfait,
  • est tellement focalisée sur notre objectif, qu’on en oublie les choses essentielles de la vie,
  • adopte une attitude quasi militaire pour ne pas échouer dans nos actions et ne pas faire naître une déception inutile.

En voulant tout maîtriser et en se mettant des intentions de folie, tout risque de voler en éclat ! Ainsi, la machine à culpabilisation se met en route :

  • c’est de ma faute, je n’aurais pas dû faire ça comme ça !
  • oh mince, quelle idiote ! j’ai oublié d’en parler à Marie, comment va-t-elle le prendre ?
  • Je suis nulle, je n’arrive jamais à faire ce qui était prévu
  • etc, etc, …

Est-ce que tu vois de quoi je parle ?

A essayer ou plutôt s’acharner à devenir une femme, épouse, maman, collègue, entrepreneure… parfaite :

  • tu altères dangereusement ta confiance,
  • tu balances ta positivité vers la négativité,
  • tu ne prends plus ou peu de plaisir dans ta vie.

J’ai, moi-même, longtemps tenté de décrocher l’étoile de la perfection sans succès. J’ai surtout compris que cette étoile n’existait pas et qu’elle brillait précisément en moi, dans toutes mes imperfections !

Même si j’ai réussi à avoir cette prise de conscience, j’ai dû faire face, peut-être comme toi, à un autre frein puissant qui m’empêchait de vivre la vie que je désirais, loin d’être parfaite mais qui me ressemblait !

Préférable de rentrer dans ces fameuses cases !

Il y a une attitude programmée et automatique qui influence énormément notre façon de vivre et qui entrave aussi notre liberté d’être soi. C’est cette notion de conformité : s’accorder aux attentes et aux comportements acceptables par les autres !

Alors, si on ose mettre un pied de travers, on est tout de suite reprise, jugée et sermonnée. 😕Dans ces conditions, le sentiment de culpabilité prend toute sa place et nous renferme dans un placard trop étroit pour nous exprimer librement. 🤫

Attention, je ne parle pas d’être une hors la loi, de désobéir aux règles communes. Non, je parle simplement de pouvoir véritablement être soi. En fait, dès notre plus jeune âge, si on ne répond pas aux normes sociales bien implantées dans notre société :

  • on nous dit que ce n’est pas bien
  • on a peur d’être rejetées
  • et bien entendu on se culpabilise

Donc, il est préférable de rentrer dans ces fameuses cases, sans quoi on risque de ne pas être aimée ! Et puis, si jamais tu oses franchir, soi-disant, l’infranchissable et bien la culpabilité sera là pour te rappeler à l’ordre ! 😱

En grandissant et en vivant nos propres expériences, on s’aperçoit qu’on a le droit de sortir des sentiers battus, si c’est pour suivre notre coeur ! Mais c’est vrai que c’est toujours plus facile à dire qu’à faire ! Comme j’ai enfin compris que je suis différente et unique (on l’est toute!), je me permets certaines folies, notamment :

  • en vous parlant de moi et en vous écrivant ces quelques mots
  • en osant prendre la parole en public à travers des conférences et ateliers
  • en faisant des vidéos pour insuffler toute mon énergie (trop souvent freinée dès mon entrée à l’école!)

Cette acceptation de soi s’inscrit dans mon cheminement de vie, qui soit dit en passant n’est pas toujours évident à maintenir. D’autant plus quand on est confrontée à des vieux démons intérieurs. 👿

Très attachée à mes croyances limitantes !

Tous nos comportements, nos actions et paroles sont en adéquation parfaite avec nos pensées. Tu es d’accord ? Et bien non, pas forcément ! Il y a des éléments démoniaques qui chamboulent tout notre état d’esprit, notre Moi profond.

On est bâillonnée, attachée à nos croyances limitantes et il y a rien de mieux pour activer, comme il se doit, l’émotion de la culpabilité ! Elle s’incruste dans notre vie par :

  • une conversation tenue avec d’autres personnes,
  • les actualités en tout genre qui défilent à longueur de journée,
  • toutes les choses qu’on nous a dites et inculquées depuis qu’on est née !

Une de mes phrases fétiches qui me limitent au plus haut point c’est : « je n’y arriverai pas ou jamais! » D’ailleurs, mes filles ont tendance à l’exprimer également.

Dans ce cas pour les aider, j’illustre mes propos de motivation en leur racontant leur apprentissage du vélo. 🚴‍♂️Elle pensait qu’elle n’y arriverai pas et à force d’essayer combiné à une folle envie, elles y sont arrivées ! Par la même occasion, je m’offre une séance d’auto-coaching ! 😂

Pour contrer, en partie cette croyance, j’ai une citation qui est déposée sur mon bureau et qui m’accompagne tous les jours :

Cela semble impossible jusqu’à ce qu’on le fasse – Nelson Mandela 

Et toi quelle est ta plus forte croyance limitante ?

Ces croyances limitantes au même titre que le perfectionnisme et le conformisme, peuvent se contourner dans le but de chasser cette culpabilité. Et oui, tu peux être en accord avec toi-même donc être heureuse ! 

Si tu le souhaites, on peut échanger sur ce sujet et ta situation. Il te suffit de prendre rdv avec moi (c’est sans engagement 😉 )

Je suis Vanessa

J’accompagne les femmes qui souhaitent retrouver du sens dans leur vie en reprenant confiance en elle, remettre leurs envies au premier plan pour regagner en énergie positive et harmoniser leur quotidien afin d’apaiser cette charge mentale.

Maman de 3 enfants, entrepreneure à double casquette, je suis mes ambitions de vie. Dorénavant, je mets de côté le regard des autres et la culpabilité qui m’ont trop longtemps freinés dans mon épanouissement.

C’est pourquoi, aujourd’hui, j’aide les femmes dynamiques et déterminées à devenir actrices de leur vie en révélant leur puissance et en réveillant leurs envies !

Ça va te plaire aussi :

Maman et ambitieuse : cela pose un problème ?

Maman et ambitieuse : cela pose un problème ?

Quand on évoque nos ambitions à d'autres personnes, entourées de nos chères têtes blondes qui s'amusent à vive voix, on peut facilement distinguer un certain étonnement voire consternation. Néanmoins, malgré l'effet de surprise, on reçoit des mots réconfortants et des...