fbpx
Michèle Bonte – À 50-60 ans, c’est comme une 2e adolescence

Michèle Bonte – À 50-60 ans, c’est comme une 2e adolescence

Pleine d’optimisme et d’enthousiasme, Michèle est une femme de 60 ans, rayonnante de beauté et de bonté. Parlant de sa vie d’aujourd’hui, comme une deuxième vie semée d’opportunités, elle est en écoute permanente de ses envies, les plus folles parfois !

En plus, elle n’est est qu’au début de cette nouvelle vie, et elle a tellement de projets en tête. Il y a ce voyage en vélo, avec son mari, pour aller en Grèce et pratiquer le woofing. Elle nous confie, également, son désir de véhiculer autour d’elle, auprès des femmes de son âge, les possibilités qu’offrent cette partie de vie.

Passionnée par le domaine artistique, elle en fait son métier à l’âge de 45 ans, après une carrière d’institutrice qu’elle a adoré exercer. Dorénavant, depuis près de 12 ans, elle créé des objets magnifiques, poétiques et esthétiques en métal. Elle s’inspire exclusivement de la nature, milieu de ressourcement et de bien-être pour elle et pour beaucoup d’entre nous.

Elle a été heureuse dans sa première partie de vie, avec sa vie de famille composée de ses garçons et de son travail d’enseignante auprès des enfants. Aujourd’hui, elle se met très peu de limites pour satisfaire sa curiosité débordante et s’élever toujours plus haut dans tous les apprentissages que lui donnent la vie.

Pour découvrir Michèle sous un autre angle, regarde sa séquence Tac ô Tac 😉

Les moments forts de l’épisode

  • Mes enfants sont autonomes, donc je peux laisser libre court à tout ce qu’il me plaît
  • Ça fait une dizaine d’années que je travaille sur le développement personnel
  • Arrivée à un certain âge, tu fais un peu le bilan de ta vie
  • À 50 ans, je suis arrivée dans une 2e partie de ma vie qui est aussi très importante et qui peut être rayonnante
  • Là maintenant, c’est l’opportunité pour faire vraiment ce pourquoi tu es faite
  • Je suis encore en recherche sur ma mission de vie
  • Je cherche constamment à être la meilleure version de moi-même
  • Je n’avais pas le temps, notamment avec mes enfants, que je peux avoir maintenant
  • J’ai toujours rêvé de faire un métier artistique
  • Je me suis éclatée pendant 1 an, à créer des habits pour les femmes enceintes
  • Je me suis résolue à retourner dans l’enseignement car le monde de la mode, hors de Paris, à l’époque, c’était difficile d’en vivre
  • J’ai été ravie de faire ce métier d’institutrice
  • À 45 ans, je me suis dit qu’il était peut-être temps d’écouter mon côté artistique
  • J’ai décidé de quitter l’éducation nationale pour m’orienter vers un métier artistique, mais je ne savais pas lequel !
  • Je me suis amusée à fabriquer des objets avec des chutes en métal, stockées dans l’entreprise de mon mari
  • J’aimerai véhiculer l’idée que les femmes qui arrivent à 50, 60 ans, ce n’est pas la fin
  • Hyper moteur pour avoir envie de justement d’ouvrir tous les rêves qu’on a pu avoir
  • On peut toujours tout apprendre et partager
  • À 60 ans, c’est un âge merveilleux ! On est plus authentique et plus vrai ! On a plus rien à prouver !
  • Arrivée à la retraite, on devient des consommateurs de loisirs
  • J’adore l’idée de la sororité, on est très puissante ensemble
  • Il faut avoir des projets pour être motivé, joyeux
  • J’ai vaincu ma plus grande peur par la méditation
  • On a moins peur du regard des autres, on est un peu débarrasser de tout ça
  • On est plus conscients de nos fautes et on les accepte
  • L’essentiel c’est vraiment de passer à l’action
  • C’est un miracle la vie

 

Les ressources citées dans l’épisode 

  • Pour suivre l’actualité de Michèle, regarde par ici https://www.michelebonte.com/
  • Avec Michèle, nous avons été 2 ans coordinatrice bénévole de Femmes de Bretagne http://www.femmesdebretagne.fr/
  • Tu es curieuse de découvrir le woofing, jette un oeil par là https://wwoof.fr/
  • « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles – Sénèque »
  • « La meilleure manière de se lancer, c’est d’arrêter de parler et de commencer à agir – Walt Disney »

 

Merci pour ton écoute et  je t’invite à laisser un commentaire, si le coeur t’en dit !

 

Je suis Vanessa

Créatrice du podcast, je crois profondément que chaque histoire mérite d’être partagée. Les femmes ont tellement de choses à raconter : des conseils précieux à diffuser pour s’entraider, des parcours singuliers pour nous guider dans notre croissance personnelle.

Éclats de Voix au Féminin permet, à toutes celles qui le désirent, de libérer leurs paroles en toute simplicité et authenticité. Une occasion pour ces invitées de se rendre compte de tout le chemin parcouru et de se confier sur des sujets de société qu’ils leurs tiennent à coeur !

C’est aussi un des meilleurs moyens de propager tous ces échanges enrichissants pour t’insuffler de formidables inspirations et t’imprégner de messages motivants. Une opportunité à portée d’oreilles pour faire voyager cette importante sororité qui demande qu’à être répandue.

Encore d’autres épisodes inspirants

3 raisons qui te font culpabiliser pour tout

3 raisons qui te font culpabiliser pour tout

Je vais te parler d’un sentiment que toute personne ressent à un degré plus ou moins élevé : LA CULPABILITÉ ! Tu sais, elle se traduit par le jaillissement inopiné de pensées inspectant à la loupe toutes actions engagées. On l’appelle communément : notre petite voix intérieure !

Elle se manifeste, bien souvent, de manière inattendue et inconsciente. Tellement puissante, par moment, elle en devient même incontrôlable dévorant tout sur son passage à une vitesse folle. Autant dire que dans ce cas de figure, la montée d’angoisses, de stress et d’inquiétudes ne se fait pas attendre !

Ces désagréables réactions sont ancrées dans notre for intérieure, comme si elles étaient enregistrées depuis longtemps ! En plus, elles ne s’activent pas de façon anodines, il y a des origines cachées qui font le pied de nez à ta confiance en toi !

Je suis allée à la rencontre de ces origines et j’ai pu ressortir les 3 principales raisons de ce sentiment de culpabilité parfois trop encombrant et paralysant.

Mais avant de t’en parler, je t’invite à prendre un instant de détente en regardant cette vidéo qui met en scène cette chère Mme Culpabilité et son cabinet peu accueillant ! Tu verras ça ne donne pas envie d’y retourner 😉

On rêve qu’un plan se déroule sans accroc ! 👌

Ce petite voix intérieure s’agite quand le niveau d’exigence est à une hauteur souvent inatteignable. En fait, le sentiment de culpabilité est étroitement lié au perfectionnisme !

On dépense énormément d’énergie à espérer que tout se passe comme on l’a imaginé, on :

  • est sur tous les fronts pour s’assurer que tout soit parfait,
  • est tellement focalisée sur notre objectif, qu’on en oublie les choses essentielles de la vie,
  • adopte une attitude quasi militaire pour ne pas échouer dans nos actions et ne pas faire naître une déception inutile.

En voulant tout maîtriser et en se mettant des intentions de folie, tout risque de voler en éclat ! Ainsi, la machine à culpabilisation se met en route :

  • c’est de ma faute, je n’aurais pas dû faire ça comme ça !
  • oh mince, quelle idiote ! j’ai oublié d’en parler à Marie, comment va-t-elle le prendre ?
  • Je suis nulle, je n’arrive jamais à faire ce qui était prévu
  • etc, etc, …

Est-ce que tu vois de quoi je parle ?

A essayer ou plutôt s’acharner à devenir une femme, épouse, maman, collègue, entrepreneure… parfaite :

  • tu altères dangereusement ta confiance,
  • tu balances ta positivité vers la négativité,
  • tu ne prends plus ou peu de plaisir dans ta vie.

J’ai, moi-même, longtemps tenté de décrocher l’étoile de la perfection sans succès. J’ai surtout compris que cette étoile n’existait pas et qu’elle brillait précisément en moi, dans toutes mes imperfections !

Même si j’ai réussi à avoir cette prise de conscience, j’ai dû faire face, peut-être comme toi, à un autre frein puissant qui m’empêchait de vivre la vie que je désirais, loin d’être parfaite mais qui me ressemblait !

Préférable de rentrer dans ces fameuses cases !

Il y a une attitude programmée et automatique qui influence énormément notre façon de vivre et qui entrave aussi notre liberté d’être soi. C’est cette notion de conformité : s’accorder aux attentes et aux comportements acceptables par les autres !

Alors, si on ose mettre un pied de travers, on est tout de suite reprise, jugée et sermonnée. 😕Dans ces conditions, le sentiment de culpabilité prend toute sa place et nous renferme dans un placard trop étroit pour nous exprimer librement. 🤫

Attention, je ne parle pas d’être une hors la loi, de désobéir aux règles communes. Non, je parle simplement de pouvoir véritablement être soi. En fait, dès notre plus jeune âge, si on ne répond pas aux normes sociales bien implantées dans notre société :

  • on nous dit que ce n’est pas bien
  • on a peur d’être rejetées
  • et bien entendu on se culpabilise

Donc, il est préférable de rentrer dans ces fameuses cases, sans quoi on risque de ne pas être aimée ! Et puis, si jamais tu oses franchir, soi-disant, l’infranchissable et bien la culpabilité sera là pour te rappeler à l’ordre ! 😱

En grandissant et en vivant nos propres expériences, on s’aperçoit qu’on a le droit de sortir des sentiers battus, si c’est pour suivre notre coeur ! Mais c’est vrai que c’est toujours plus facile à dire qu’à faire ! Comme j’ai enfin compris que je suis différente et unique (on l’est toute!), je me permets certaines folies, notamment :

  • en vous parlant de moi et en vous écrivant ces quelques mots
  • en osant prendre la parole en public à travers des conférences et ateliers
  • en faisant des vidéos pour insuffler toute mon énergie (trop souvent freinée dès mon entrée à l’école!)

Cette acceptation de soi s’inscrit dans mon cheminement de vie, qui soit dit en passant n’est pas toujours évident à maintenir. D’autant plus quand on est confrontée à des vieux démons intérieurs. 👿

Très attachée à mes croyances limitantes !

Tous nos comportements, nos actions et paroles sont en adéquation parfaite avec nos pensées. Tu es d’accord ? Et bien non, pas forcément ! Il y a des éléments démoniaques qui chamboulent tout notre état d’esprit, notre Moi profond.

On est bâillonnée, attachée à nos croyances limitantes et il y a rien de mieux pour activer, comme il se doit, l’émotion de la culpabilité ! Elle s’incruste dans notre vie par :

  • une conversation tenue avec d’autres personnes,
  • les actualités en tout genre qui défilent à longueur de journée,
  • toutes les choses qu’on nous a dites et inculquées depuis qu’on est née !

Une de mes phrases fétiches qui me limitent au plus haut point c’est : « je n’y arriverai pas ou jamais! » D’ailleurs, mes filles ont tendance à l’exprimer également.

Dans ce cas pour les aider, j’illustre mes propos de motivation en leur racontant leur apprentissage du vélo. 🚴‍♂️Elle pensait qu’elle n’y arriverai pas et à force d’essayer combiné à une folle envie, elles y sont arrivées ! Par la même occasion, je m’offre une séance d’auto-coaching ! 😂

Pour contrer, en partie cette croyance, j’ai une citation qui est déposée sur mon bureau et qui m’accompagne tous les jours :

Cela semble impossible jusqu’à ce qu’on le fasse – Nelson Mandela 

Et toi quelle est ta plus forte croyance limitante ?

Ces croyances limitantes au même titre que le perfectionnisme et le conformisme, peuvent se contourner dans le but de chasser cette culpabilité. Et oui, tu peux être en accord avec toi-même donc être heureuse ! 

Si tu le souhaites, on peut échanger sur ce sujet et ta situation. Il te suffit de prendre rdv avec moi (c’est sans engagement 😉 )

Je suis Vanessa

J’accompagne les femmes qui souhaitent retrouver du sens dans leur vie en reprenant confiance en elle, remettre leurs envies au premier plan pour regagner en énergie positive et harmoniser leur quotidien afin d’apaiser cette charge mentale.

Maman de 3 enfants, entrepreneure à double casquette, je suis mes ambitions de vie. Dorénavant, je mets de côté le regard des autres et la culpabilité qui m’ont trop longtemps freinés dans mon épanouissement.

C’est pourquoi, aujourd’hui, j’aide les femmes dynamiques et déterminées à devenir actrices de leur vie en révélant leur puissance et en réveillant leurs envies !

Ça va te plaire aussi :

3 raisons qui te font culpabiliser pour tout

3 raisons qui te font culpabiliser pour tout

Je vais te parler d'un sentiment que toute personne ressent à un degré plus ou moins élevé : LA CULPABILITÉ ! Tu sais, elle se traduit par le jaillissement inopiné de pensées inspectant à la loupe toutes actions engagées. On l'appelle communément : notre petite voix...

Christelle Gauvain Desmoulins – Je ne serai jamais mère !

Christelle Gauvain Desmoulins – Je ne serai jamais mère !

En 2012, Christelle a réalisé un de ses rêve : faire le tour du monde en solo. Elle prend son billet aller et pose ses bagages sur un continent qu’elle affectionne particulièrement : l’Asie. Cette aventure de plusieurs mois a été une véritable traversée du Bonheur. Ses besoins de découverte et d’échanges ont été amplement satisfaits et ils ont pu l’aider à conforter son choix de reconversion professionnelle.

En dehors, de ce fabuleux rêve, elle a également une envie profonde, c’est d’avoir un enfant. Les années passent, les relations amoureuses qu’elle vit ne lui permet pas de concrétiser son souhait d’avoir un enfant dans les meilleures dispositions. Elle rencontre la personne de confiance, qui est son mari aujourd’hui, avec qui elle peut espérer mettre au monde cet enfant qu’elle espère tant !

Malheureusement, en réalisant des tests gynécologiques, elle apprend qu’elle est en ménopause précoce, à 43 ans. À la découverte de cette nouvelle, elle a dû faire face à une forte et douloureuse charge émotionnelle. Sa nature optimiste, entre autre, a été une belle ressource lors de ce long cheminement d’acceptation d’être une femme sans enfant et en donnant un autre sens à sa vie.

Pour découvrir Christelle sous un autre angle, regarde sa séquence Tac ô Tac 😉

Les moments forts de l’épisode

  • J’ai fait un tour du monde en solo parce que c’était un vieux rêve
  • J’avais envie d’être au contact des gens, c’est pour ça aussi que je suis partie seule
  • Je suis partie au feeling
  • J’avais besoin d’un temps pour moi, d’un temps de décompression
  • Ce voyage a été un vrai bonheur parce que ça m’a permis de combiner mon besoin de découverte et mon besoin d’échanges avec les gens que je rencontrais
  • En 2012, je suis passée par une phase de transition, je cherchais où j’allais, ce que j’avais envie, ce que je voulais construire
  • J’ai toujours besoin d’être au plus proche de mes rêves
  • Ce projet de tour du monde était un vrai challenge !
  • Je me suis rendue compte que je mettais de la résistance là où il ne fallait pas en mettre
  • Le fait, aujourd’hui, de ne pas avoir d’enfant est quelque chose qui devient de plus en plus courant pour de nombreuses femmes
  • Je ne m’étais jamais imaginée ne pas avoir d’enfant
  • Je me suis dit ça viendra, ma mère m’a eu a quasiment 40 ans
  • Physiquement, il m’était plus possible pour moi d’avoir réellement un enfant
  • Je pouvais être une femme tout en ayant pas d’enfant
  • J’avais la possibilité de donner un autre sens à ma vie
  • Le parcours de deuil pour une femme sans enfant est particulièrement frustrant car on fait le deuil de quelque chose d’invisible
  • J’ai aussi fait face à des comportements, à des réflexions qui ont pu être blessantes
  • J’ai entendu que : « j’avais de la chance de ne pas avoir d’enfant »
  • Il y a énormément de préjugés présents dans ce monde
  • Le regard de la société est parfois gênant
  • On se laisse embarquer dans les modèles sociaux
  • Ce qui est le plus juste pour toutes les femmes, c’est tout simplement s’assumer telle que l’on est
  • Je n’avais aucune envie de faire un bébé toute seule
  • Il y a toujours eu un fond d’optimisme chez moi
  • Je me suis construit sur un modèle assez pessimiste
  • En vieillissant, je me suis rendue compte de l’impact du positif dans ma vie
  • On attire ce que l’on est
  • C’est notre unicité qui fait notre richesse

 

Les ressources citées dans l’épisode 

 

Merci pour ton écoute et  je t’invite à laisser un commentaire, si le coeur t’en dit !

 

Je suis Vanessa

Créatrice du podcast, je crois profondément que chaque histoire mérite d’être partagée. Les femmes ont tellement de choses à raconter : des conseils précieux à diffuser pour s’entraider, des parcours singuliers pour nous guider dans notre croissance personnelle.

Éclats de Voix au Féminin permet, à toutes celles qui le désirent, de libérer leurs paroles en toute simplicité et authenticité. Une occasion pour ces invitées de se rendre compte de tout le chemin parcouru et de se confier sur des sujets de société qu’ils leurs tiennent à coeur !

C’est aussi un des meilleurs moyens de propager tous ces échanges enrichissants pour t’insuffler de formidables inspirations et t’imprégner de messages motivants. Une opportunité à portée d’oreilles pour faire voyager cette importante sororité qui demande qu’à être répandue.

Encore d’autres épisodes inspirants

Concilier vie perso et pro : est-ce vraiment ça l’équilibre de vie ?

Concilier vie perso et pro : est-ce vraiment ça l’équilibre de vie ?

A vouloir trop bien faire en te focalisant sur la conciliation de ta vie personnelle et professionnelle, tu peux totalement zapper un point fondamental qui va logiquement fragiliser toute la structure de ton équilibre de vie ! Cet élément vital, c’est TOI ! Bien entendu, dit de cette façon cela peut sembler évident . Mais pour l’avoir moi-même vécu, je peux t’assurer que lorsqu’on est prit dans le rythme du quotidien et qu’on s’acharne à construire cette harmonie tant convoitée, et bien on a tendance à s’oublier, à ne plus s’écouter et à créer une vie dénuée de sens !

C’est pour cette raison que j’ai eu envie de te partager ma conférence que j’ai donné lors du salon ProfessionL à Nantes. Pendant ces 10 minutes, je raconte un épisode de ma vie qui m’a fait prendre conscience de l’importance de prendre du temps pour soi mais aussi des écueils que cela peut créer dans la vie d’une personne.

Cette vidéo va te permettre d’en savoir un peu plus sur moi mais surtout tu vas pouvoir découvrir :

  • La PIRE erreur que j’ai commise : si je peux éviter de la faire, c’est plutôt cool !
  • Le vrai BON équilibre : qui ne s’arrête pas uniquement sur cette conciliation entre nos 2 vies
  • L’alliance PARFAITE : Un combo qui m’a aidé à avancer et même plus !
  • Le Two BENEF que j’en ai retiré : qui se traduit par des réalisations que je n’aurais jamais imaginé réussir !

J’espère que ce petit bout de ma vie va te transmettre une bonne bouffée d’inspiration et te donner l’envie, encore plus, de penser à toi !

Tu pourras également constater ma spontanéité et ma nature pepsi au début de cette vidéo ! D’une manière ou d’une autre, je me fais toujours remarquer sans forcément le vouloir 😂

SI TU PRÉFÈRES LIRE

En 2017, je participe, en tant que visiteuse, à la 1ère édition du salon ProfessionL à Nantes et j’étais assise comme vous dans cette salle. Par contre, je ne me suis pas installée au premier rang, non ! J’ai préféré rester au fond de la salle, en bout de rangée et s’il y avait eu l’option « cachée derrière le mur », je l’aurais prise ! En pleine reconversion professionnelle, porteuse de projet et enceinte de mon 3e enfant, je décide d’une chose en sortant de ce fabuleux salon qui se résume en une seule phrase :

 Si tu ne changes pas de vie maintenant, quelqu’un d’autre le fera à ta place !

J’ai gardé ce mantra en tête et je me suis concentrée sur mes deux principales motivations qui étaient de satisfaire ma soif d’entreprendre et de profiter de ma famille qui allait être agrandie dans les mois à venir ! J’étais alors dans cette bonne logique d’équilibre entre vie personnelle et professionnelle. Chouette ! Je m’engage donc pleinement sur cet objectif de vie pendant plus d’un an.

Puis en fin d’année 2018, un matin de décembre, je me sens incapable de me lever de mon lit pensant être malade ! Et je dis à mon mari : « Occupe-toi des enfants, j’ai la gastro et je ne vais pas pouvoir emmener les filles à l’école ! » Une fois ce souci de logistique familiale résolue, je reste cloîtrée au fond de mon lit pendant 2-3 heures. Et je réalise que je ne suis pas atteinte de cette inconfortable gastro, je ne me sens pas bien certes mais c’est autre chose ! Je comprends à cet instant que j’ai besoin de prendre du temps pour moi !

 

La pire erreur : Ne pas s’arrêter un temps (et à temps) pour faire le point sur ta vie !

C’est la grosse erreur que j’ai faite en sortant de ce premier salon Profession L, je me suis focalisée sur ma vie privée et professionnelle mais je ne me suis pas arrêtée sur ma vie au moment où je suis sortie du salon pour savoir ce que je voulais vraiment demain dans ma vie ! J’ai donc pris ce temps là ce matin où je me sentais raplapla et dans cette incapacité de me lever !

C’est pourquoi, en milieu de matinée, je me décide à me bouger et je me dis : « Vanessa, lève-toi et marche ». C’est exactement ce que j’ai fait en me levant, en marchant et en allant chercher mon ordinateur pour retourner dans mon lit réconfortant ! Et la première chose que je tape sur le clavier de mon Mac, c’est le mot BONHEUR !

Ainsi, je me gave de vidéos, d’articles et de podcasts sur ce sujet jusqu’en début d’après-midi. Rassasiée, je ferme mon ordinateur et je prends conscience que ce n’est pas le bonheur que je cherchais parce que j’étais heureuse. Mes enfants étaient en bonne santé, moi aussi, j’avais construit la vie de famille que je voulais en profitant de mes enfants, j’avais satisfait ma soif d’entreprendre

 

Le bon équilibre : possible uniquement avec un liant indispensable

Seulement dans cette histoire, je m’étais totalement oubliée ! Ça signifiait que je ne prenais plus de temps pour moi, plus de sports, plus d’activités de lecture, plus rien ! Dans cette situation, comment est-ce possible d’avoir ce bon et juste équilibre ? Puisque pour tendre vers cette harmonie, il est indispensable d’avoir ce liant entre la vie privée et professionnelle : le temps pour soi (et de qualité!). Je vous le dis maintenant mais il m’a fallu un matin plus compliqué pour comprendre cette vérité !

J’étais donc soulagée d’avoir trouvé ce qui me freinait au quotidien et qui me mettait dans une mauvaise énergie. Pour que les choses changent, évoluent, s’améliorent, il n’y a qu’une seule chose à faire : passer à l’action. Alors, je prends la décision de revoir mon planning, de me re-concentrer sur moi-même, m’accorder du temps sur ma vie professionnelle pour m’épanouir et toujours garder ces instants avec mes enfants, mon conjoint pour avancer également.

 

L’alliance parfaite : Le combo vision board et planning  

Ce qui est incroyable dans la vie, c’est que les choses n’arrivent pas par hasard ! Un mois après je fais un atelier « Vision Board » avec le réseau femmes de Bretagne. Un outil que je connaissais mais que je n’avais jamais pratiqué ! Cette technique montre la puissance des images et des mots sur notre cerveau ! J’ai donc créé mon vision board et comme j’ai été convaincue par cette méthode de visualisation, je ne veux pas m’arrêter là !

Patricia Mareau est une animatrice de choc qui vous aidera à construire avec coeur votre vision board http://www.esmater.fr/index.php/2019/08/03/vision-board/

C’est pourquoi, je reprends mon planning que j’ai revu pour le transformer en planning de rêve avec les spécificités du vision board ! C’est à dire que j’ai installé sur mon bureau, un planning hebdomadaire qui reprend mes activités routinières de la semaine aménagées en fonction de mes envies. Concrètement, j’ai une image qui illustre le temps que je passe le matin avec elle avant de les emmener à l’école, une autre lorsque je travaille sur une tâche professionnelle et une phrase boostante pour m’aider à faire une action peu stimulante à mes yeux ! Et bien entendu, un visuel pour le temps que je m’accorde rien que pour moi !

Vous garder votre agenda pour noter vos rdv, réunions… et vous visualiser votre planning de rêve quotidiennement !  Ce planning est évolutif et il est surtout un super bon moyen pour se motiver à avancer dans sa vie !

Quand j’ai fait tout ce cheminement :

  • je me suis arrêtée un temps et j’ai réfléchi à ma vie d’aujourd’hui,
  • j’ai compris à quoi correspondait le bon équilibre avec la conciliation vie perso et pro tout en pensant à moi
  • je suis passée à l’action en me créant mon planning de rêve selon mes envies profondes

 

Et c’est TWO bénef’ : dépasser une peur et réaliser un rêve

En faisant ces actions-là, j’y ai tout gagné ! Spécialement, deux bénéfices qui me tenaient à coeur.

Le premier bénéfice, c’est que j’ai dépassé une peur ! J’ai toujours été angoissée par les avions malgré cette phobie, en 2019, pour le mariage d’un ami en Espagne, je me décide de le prendre avec des amis. Cette expérience a été très éprouvante émotionnellement pour moi jusqu’au point de m’interdire à reprendre cet engin qui m’effrayait ! 10 ans plus tard, le 14 juillet 2019, je reprends l’avion ! Tout s’est bien passé et je suis même prête à le reprendre, c’est vous dire !

Le deuxième bénéfice, c’est que je réalise un rêve en face vous !  Alors ce n’est pas de chanter même si j’adore ça mais pour préserver votre bonne audition, je vais m’abstenir de vous faire une démonstration ! Par contre, j’ai ce micro en main, aujourd’hui, et si vous vous souvenez de ce que je vous ai dit en début de conférence lorsque j’étais présente en 2017 pour la 1ère édition du salon Profession L, assise au fond de la salle ! Je ne rêvais que d’une seule chose, c’est d’être exactement à cette place, à côté de Cendrine Genty, pour vous parler et j’espère aussi vous inspirer !

Pour conclure tout ce que je viens de vous dire et que je souhaite que vous reteniez c’est :

Ne cherchez pas le bonheur

Trouvez simplement l’équilibre

en adoptant une attitude active vous pourrez

dépasser vos peurs, réaliser vos rêves et vous autoriser à briller

Si tu souhaites qu’on échange sur ta situation, prends rdv avec moi (c’est sans engagement 😉 )

Je suis Vanessa

J’accompagne les femmes qui souhaitent retrouver du sens dans leur vie en reprenant confiance en elle, remettre leurs envies au premier plan pour regagner en énergie positive et harmoniser leur quotidien afin d’apaiser cette charge mentale.

Maman de 3 enfants, entrepreneure à double casquette, je suis mes ambitions de vie. Dorénavant, je mets de côté le regard des autres et la culpabilité qui m’ont trop longtemps freinés dans mon épanouissement.

C’est pourquoi, aujourd’hui, j’aide les femmes dynamiques et déterminées à devenir actrices de leur vie en révélant leur puissance et en réveillant leurs envies !

Ça va te plaire aussi :

5 bonnes habitudes pour garder la pêche !

5 bonnes habitudes pour garder la pêche !

Moral dans les chaussettes, humeur en berne, baisse de forme, as-tu les bonnes habitudes pour garder la pêche ? Au quotidien, tu es sans doute emportée par ce rythme haletant et ça n'aide pas à prendre du temps pour se faire plaisir. Puis, il y a aussi une question de...

Prendre soin de soi est un luxe ? 3 croyances qui poussent à le croire !

Prendre soin de soi est un luxe ? 3 croyances qui poussent à le croire !

Qu’est-ce qui t’empêche de bien prendre soin de toi ? Tu vas peut-être me dire que tu réussis à prendre du temps pour toi, que tu estimes de qualité et qu’aujourd’hui le problème ne vient pas de là mais plutôt de :

  • ta vie professionnelle inexistante, stagnante ou au contraire débordante,
  • de tes relations compliquées avec tes enfants, ton conjoint ou un membre de ton entourage,
  • de ton esprit vagabondant d’une idée à l’autre sans réel sens, te plongeant dans une confusion totale sur l’avenir,
  • de ta santé mentale et physique affaiblit par les coups durs, les regards poignants des autres ou les mauvaises rencontres

Et bien, si ces affirmations te concernent sache que, le temps que tu prends pour toi n’est sans doute pas suffisant ou adapté. C’est pourquoi, la notion de prendre soin de soi a toute sa place et elle est même encore plus importante, nécessaire et vitale ! Il y a qu’une seule chose à faire, c’est d’agir au lieu de se laisser emporter par ces préoccupations qui peuvent mener à des situations destructrices. Frédérique Coquet dans le podcast éclats de voix au féminin, en parle très bien. Elle a eu plusieurs grosses alertes pour comprendre qu’il était plus que temps de penser à elle, qu’elle revienne au centre de sa vie !

Cependant, cette pratique favorisée pour ton bien-être semble être freinée par des pensées préconçues de toute pièce par la société, l’ancienne génération… Dans ce sac de mentalités dépassé, tu te mets des limites voire tu t’interdis carrément de prendre du temps pour toi ! C’est donc pour inverser cette tendance que je vais te donner les 3 pires croyances à bannir pour t’aider à TE retrouver afin de mieux appréhender les tracas du quotidien !

SI TU PRÉFÈRES LIRE

1ère Croyance : Je n’ai pas le droit de prendre du temps pour moi !

Bien souvent, les femmes ne s’autorisent pas à prendre du temps pour soi. Pour illustrer ces propos, je vais te raconter un épisode de la vie d’une femme que j’ai rencontré !

C’est une personne qui avait la tête sous l’eau au niveau professionnel et personnel. Un jour son corps s’est manifesté et elle a ressenti une forte sensation de douleur dans la poitrine. À ce moment-là, elle pensait qu’elle vivait ces derniers instants de sa vie ! Bien heureusement, ça n’a pas été le cas mais cela a été un fort signal transmis par son corps ! Elle a donc été voir un professionnel de  santé qui lui a bien fait comprendre qu’il fallait ralentir le rythme sans perdre un instant. Et de commencer par faire une pause ! Quand elle est venue vers moi et qu’elle m’a raconté cette histoire. Je lui ai demandé ce qu’elle faisait pour prendre du temps pour elle de façon régulière. Et elle m’a répondu qu’elle ne s’autorisait pas à le faire, qu’elle n’avait pas le droit et qu’elle n’avait jamais été habituée à le faire !

Par cette histoire, je veux t’expliquer que si tu ne t’autorises pas à prendre ce temps pour toi, cela a impact direct sur ta santé ! Et franchement, c’est tout de même la chose la plus précieuse que l’on ait dans notre vie, il faut donc en prendre soin ! En plus de l’état physique, il y a également un déferlement mental qui occasionne de la fatigue, de l’épuisement, de la dépression et le burn out !

 

2e Croyance : Prendre du temps pour soi c’est égoïste !

Bien oui, cela veut dire que tu ne penses qu’à toi et pas aux autres ! Ce ne sont que des foutaises !! Le fait de prendre soin de toi n’est en aucun cas un acte égoïste, c’est tout simplement l’opposé ! Tu actives une valeur humaine qui est chère à nos yeux : la générosité ! Pour argumenter ma conviction, je vais te mettre en situation !

Imagine, tu as en face de toi deux personnes :

  • La 1e personne est enthousiaste, souriante, a une attitude hyper positive et transmet une chouette énergie
  • La 2e personne a la tête baissée, le moral dans les chaussettes, fait grise mine, les yeux tristounets mais à la fois énervée

Vers qui tu te diriges spontanément ? On est d’accord que tu vas être plus tentée par la 1e personne qui émane une chaleur humaine beaucoup plus attrayante surtout si tu cherches à transformer positivement ton état d’esprit ! Ce qu’il faut prendre conscience dans ce cas de figure, c’est que la personne que tu choisis est celle qui s’autorise, avec joie, de prendre soin d’elle en s’accordant du temps précieux à ses yeux !

Dans cet exemple, je veux te démontrer que si tu te gardes un temps de qualité, suivant tes besoins, tu permets, par la même occasion, de prendre soin des autres ! Ton attitude positive récoltée dans ces temps pour toi sera diffusée avec magie à toutes les personnes qui t’entourent et que tu rencontres ! Tu ne trouves pas ça m-a-g-n-i-f-i-q-u-e !

3e Croyance : C’est une perte de temps de prendre soin de soi

Avec les contre-arguments des précédentes croyances, tu comprendras vite que celle-ci n’a pas trop de sens ! Néanmoins, tu dis peut-être que même si tu prends quelques minutes dans ta journée (parfois 5 minutes suffisent tout dépend de tes besoins!), tu n’auras pas assez le temps de tout faire de ce qui était prévu ! Tu as un emploi du temps chargé alors si en plus tu prends du temps pour toi, ce n’est pas possible ! Tu n’y arriveras jamais !

Ce qu’il faut savoir, c’est que le temps que tu utilises pour te faire du bien développe ta Créativité mais aussi améliore ton efficacité ! Tu recharges les batteries, tu reprends une énergie nouvelle qui favorise ta bonne motivation et ta capacité de réalisation. Ce n’est donc certainement pas une perte de temps. En prenant ce temps pour toi, tu es gagnante sur tous les points !

Avant de partir, dis-moi en commentaire si cet article t’as fait prendre conscience de l’importance de prendre soin de toi en t’accordant des moments rien que pour toi et super bénéfiques. Je serai ravie d’échanger avec toi sur ce sujet 😉

Si tu souhaites qu’on échange sur ta situation, prends rdv avec moi (c’est sans engagement 😉 )

Je suis Vanessa

J’accompagne les femmes qui souhaitent retrouver du sens dans leur vie en reprenant confiance en elle, remettre leurs envies au premier plan pour regagner en énergie positive et harmoniser leur quotidien afin d’apaiser cette charge mentale.

Maman de 3 enfants, entrepreneure à double casquette, je suis mes ambitions de vie. Dorénavant, je mets de côté le regard des autres et la culpabilité qui m’ont trop longtemps freinés dans mon épanouissement.

C’est pourquoi, aujourd’hui, j’aide les femmes dynamiques et déterminées à devenir actrices de leur vie en révélant leur puissance et en réveillant leurs envies !

Ça va te plaire aussi :

3 raisons qui te font culpabiliser pour tout

3 raisons qui te font culpabiliser pour tout

Je vais te parler d'un sentiment que toute personne ressent à un degré plus ou moins élevé : LA CULPABILITÉ ! Tu sais, elle se traduit par le jaillissement inopiné de pensées inspectant à la loupe toutes actions engagées. On l'appelle communément : notre petite voix...